À propos

Vous êtes sur le carnet de recherches de Pierre Charbonnier, philosophe, chercheur au CNRS.

Je me présente rapidement. Je suis né en 1983, et j’ai suivi des études de philosophie au début des années 2000 entre Paris et Lyon, au terme desquelles j’ai passé les concours de l’enseignement. J’ai ensuite profité d’une bourse de thèse pour travailler sur l’histoire de l’anthropologie française et la question des relations entre nature et société. Ce travail est aujourd’hui publié sous le titre La fin d’un grand partage (CNRS éd., 2015). Suite à cette thèse, je suis devenu chercheur au CNRS et membre du LIER, l’un des laboratoires composant l’Institut Marcel Mauss, à l’EHESS.

On trouvera dans ce blog des études de philosophie politique et d’histoire des idées sur la question des relations entre nature et politique dans les sociétés modernes. Ce carnet est étroitement lié au séminaire « La nature en politique » (EHESS), dont il reprend en partie les travaux.
La thématique dominante est celle de l’écologie politique : on traitera de l’émergence de la société d’abondance, des idéaux politiques qui lui sont associés, de propriété, d’industrie, de territoire, mais aussi des bouleversements qui affectent aujourd’hui ces cadres de la modernité politique, technique et scientifique.