L’écologie comme théorie sociale : L’idée d’une solidarité socio-environnementale et ses conséquences théoriques

Il s’agit de la version originale d’un article publié en italien : “L’ecologia come teoria sociale : L’idea di una solidarietà socio-ambientale e le sue conseguenze teoriche”, Iride, vol. 26, n°69, 2013, pp. 357-373.

L’enjeu environnemental a fait l’objet d’élaborations théoriques nombreuses et diverses. On a ainsi pu voir dans l’écologie un appel à la refondation de notre système moral (Jonas 1991, Callicott 1989), de nos cadres institutionnels (Bourg et Whiteside 2010), ou encore du système économique (Foster 2002, Jackson 2010, dans des traditions différentes). Quelle que soit l’approche privilégiée, l’intuition d’une mutation profonde des structures sociales héritées de la modernité est largement partagée, sans toutefois qu’elle ne soit explicitement formulée. De ce point de vue, on peut dire que l’on est encore en attente d’une caractérisation lucide et précise de ce qu’est la crise environnementale et des transitions sociales qu’elle implique, et cela quoique l’on pressente souvent qu’avec l’écologie, il n’en va pas seulement de l’état de la nature, mais plus largement de l’organisation des hommes face à elle. Continuer la lecture